PRIX CNN MULTICHOICE AFRICAN:Hyacinthe Sanou meilleur journaliste africain!

A l’occasion de sa 20e édition, le prix CNN du meilleur journaliste africain et du meilleur article francophone de l’année est attribué au journaliste burkinabè, Hyacinthe Sanou. La cérémonie de récompense s’est déroulée le samedi 10 octobre 2015 à Nairobi au Kenya.

« Nuit du 29 octobre : nous étions à la chambre 143 » est le titre de l’article qui a fait du journaliste burkinabè, Hyacinte Sanou , le premier francophone et le plus jeune lauréat du prix CNN multichoice African. Cet article relate ce qui se passait à l’hôtel Azalai ayant abrité les députés qui devraient voter le lendemain (30 octobre 2014) un projet de loi pour la modification de l’article 37 de la Constitution burkinabé. Parmi 31 finalistes de 15 pays africains représentés (Ghana, Ouganda, Angola, Nigeria, Zimbabwe, Sénégal, Egypte, Cap-Vert, Kenya, Burkina Faso, Bénin, Tanzanie, Cameroun, Mozambique, Afrique du Sud), le jeune journaliste est ressorti avec deux prix, ceux du meilleur journaliste africain de l’année et du meilleur article francophone. En effet, le prix CNN multichoice est un concours annuel ouvert à tous journalistes africains francophones, lusophones qui réalisent des grandes enquêtes et des grands reportages. Il est à sa 20e édition. La cérémonie de récompense a eu lieu le 10 octobre à Nairobi. Ces distinctions visent à renforcer l’importance du rôle des journalistes dans le développement de l’Afrique, à reconnaître et à encourager leur talent journalistique dans tous les domaines. Ainsi, M. Sanou bénéficie de 2 trophées, 2 attestations, 1 Ipad 3, 4000 dollars et une éligibilité à des bourses de formation de 3 semaines au siège de CNN, Atlanta. « C’est vraiment une fierté pour moi et avec beaucoup de joie que je reçois ces prix, car c’est la première fois depuis 20 ans qu’un journaliste francophone reçoit ces trophées, mais c’est également un poids qu’il faut porter » a exprimé le meilleur journaliste de l’année. Il a souligné que son titre de premier meilleur journaliste francophone lui donne pour mission de sensibiliser le plus de monde à s’intéresser à cette compétition. «A cet effet, tout une campagne de communication est en train d’être fait » a-t-il ajouté. Comme message, il a interpelé ses confrères journalistes à toujours rester bon observateur tout en donnant la bonne information au peuple qui a le sens du discernement pour juger.
Marina Bayala

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *