Maternité de Kongoussi: Gulmance et Yadcé offrent du matériel médical

Le 20 août 2018, un incendie ravageait la maternité de Kongoussi. Tout partit en fumée : lits, matelas, matériels médico-techniques, infrastructures, etc. Le cordon ombilical était ainsi rompu. Mais, à partir du 26 janvier 2019, soit cinq (5) mois après le drame, une lueur d’espoir a pointé à l’horizon. L’Association « Bulcina Maasuagu-Burkindi Roogmika », regroupant les Yadcé et les Gulmance, ont offert, en effet, ce jour-là à cette maternité un lot de matériels médico-techniques d’une valeur de 7 697 500 F CFA. Un bel élan de solidarité, de cohésion et d’action par la culture.

Ils l’ont fait de la plus belle des manières. L’Association « Bulcina Maasuagu-Burkindi Roogmika », réunissant les Yadcé et leurs parents à plaisanterie, les Gulmance, a offert à la maternité de Kongoussi un lot de matériels médicaux d’une valeur de 7 697 500 F CFA. Le don est constitué de matelas, de lits, de kits d’accouchement et de petite chirurgie, de boîtes de pansement, d’un stéthoscope et d’un tensiomètre, d’un stéthoscope obstétrical, d’une armoire à clapet, d’un pèse-personne et d’un pèse-bébé. Un superbe geste de solidarité et de cohésion sociale par la parenté à plaisanterie, saluée par les autorités politiques et médicales de la localité.

« Ce sont nos besoins réels en termes de renforcement de capacités qui sont pris en compte. C’est du matériel qui va vraiment être très utile pour nous », s’est extasié Dr Hamidou Ouédraogo, Médecin-chef du district sanitaire de Kongoussi. A sa suite, Armand Dambré, Secrétaire général de la province du Bam a exprimé sa satisfaction : « C’est un honneur pour nous de recevoir ce don-là. Vraiment, nous remercions ce groupe pour l’initiative et nous souhaitons que l’association puisse aller de l’avant ».

Quant à Daouda Zoromé, maire de la commune de Kongoussi, cette action est à féliciter : « Nous saluons ce geste à sa juste valeur et nous remercions vivement tous les membres de cette association qui ont rendu ce geste possible au profit de notre maternité. Au Burkina Faso, cette association est la meilleure vu l’action réalisée ».

Mamoudou Combary, Président de l’Association « Bulcina Maasuagu-Burkindi Roogmika », explique le choix de la maternité de Kongoussi : « Nous avons été meurtris de voir cette maternité détruite. Ce n’est pas du tout bien et ça nous a profondément touchés. Ce matériel devait être envoyé dans les deux régions (Est et Nord), mais nous avons décidé de l’emmener ici dans cette maternité pour pallier les difficultés de la maternité ».

Des intermèdes musicaux ont ponctué cette remise de matériels et le public a assisté, avec des fous rires, à des séances de géomancie (divination par la terre) improvisée par les deux groupes ethniques où ils se taquinent et se « décochent des flèches ». Cette action est un bel exemple de solidarité et de cohésion sociale.

Pour mémoire, l’Association « Bulcina Maasuagu-Burkindi Roogmika » trouve sa source dans la création du groupe « Yadcé-Gulmance » sur le réseau social Facebook en 2013. Les amis virtuels se réunissent et échangent des idées. En 2015, les membres du groupe décident de concrétiser leurs liens en aboutissant à la création de l’association. Aujourd’hui, le groupe compte plus de 44 000 membres.

Les actions de cette association de parents à plaisanterie doivent inspirer plus d’un dans un Pays des hommes intègres où la cohésion sociale et le vivre ensemble s’effritent par endroits en entraînant des drames. La parenté à plaisanterie est une valeur culturelle et ancestrale sûre. Elle permet, au-delà de la distraction, de bâtir une société équilibrée, paisible et prospère, où règnent l’amour, le respect de la différence et de la diversité, la fraternité et la cohabitation pacifique.

Jean-Yves Nébié

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *