Hommage à Idrissa Ouédraogo: Le maestro toujours vivant

Idrissa Ouédraogo ne sera pas là pour célébrer cette 26ème édition du FESPACO. Le premier réalisateur burkinabè à remporter l’Etalon de Yennenga (avec Tilaï en 1991) a quitté la terre des hommes le 18 février 2018.Triste nouvelle pour tout le monde du cinéma africain. Mais son souvenir planera tout au long du festival. Pour pérenniser sa mémoire, les artistes musiciens, Sana Bob et Don Sharp, ont procédé au lancement de leur single intitulé « Hommage à Idrissa Ouédraogo ». Un single particulier pour son thème, son beat et l’émotion qu’il véhicule. C’était ce jeudi 14 février 2019 au siège du festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO).

En attendant la réalisation du clip vidéo, le single « Hommage à Idrissa Ouedraogo » est prêt. C’est le fruit d’une collaboration musicale entre Salif Sana (Sana Bob) et Seydou Batoro (Don Sharp). Dans cette œuvre, les deux artistes musiciens rendent un vibrant hommage au cinéaste burkinabè, Idrissa Ouédraogo, décédé le 18 février 2018. Tout est parti de la volonté du crieur public (Sana Bob) de témoigner sa reconnaissance à celui qui a été pour lui un conseiller et un soutien pour sa carrière musicale. Le parolier Don Sharp, co-auteur du single, affirme : « C’est un honneur pour moi de magnifier celui qui était déjà grand ». « Hommage à Idrissa Ouédraogo » est chanté en mooré et en français. Pour le moment, il n’est pas en vente.
« Yaaba, dis-moi où est Tilaï. Est-ce un cri du cœur ? Où est-ce la colère des dieux ? Idrissa, les mentors ne meurent pas, les météores ne meurent pas. Vivant parmi les morts, tu vis par-dessus la mort. Tu écris, tu décris, tu guides à défaut tu cries pour ta mise en scène, Fespaco t’a mis en selle. Depuis lors, tu vaux de l’or. Depuis lors, sur les écrans du monde, tes œuvres inondent grâce à ton faire savoir, ton savoir-faire. Idrissa, je me permets de propos-à-propos à ton propos : Silence, action, ça tourne ! » s’exprime Don Sharp dans la chanson.
La conférence de presse était pleine d’émotions. Présent pour le lancement du single, les membres de la famille du cinéaste et ses anciens collaborateurs ont remercié les deux artistes pour cet hommage. « Pourquoi il est mort ? Et pourquoi maintenant ? Pourquoi ?» s’est interrogé d’une voix tremblante l’acteur Barou Omar Ouédraogo, représentant de la famille d’Idrissa Ouédraogo. L’acteur Rasmané Ouédraogo dit Raso, submergé par l’émotion, n’a pas pu retenir ses larmes.
Décédé le 18 février 2018, le maestro Idrissa Ouédraogo est lauréat de l’Etalon de Yennenga en 1991 avec son film Tilaï. Notons que le délégué général du Fespaco, Ardiouma Soma, était le parrain de l’activité.
Faridah Dicko

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *