FESPACO 2019: L’OIF marque sa présence au cinquantenaire

L’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) a organisé une conférence de presse le mercredi 27 février 2019 au Marché International du Cinéma et de la Télévision Africains (MICA) sise à la place de la nation. Il s’est agi de donner le programme d’activités que la structure prévoit de mener dans le cadre du cinquantenaire du FESPACO.

Youma Fall, directrice de la langue française, de la culture et des diversités à l’OIF

La Francophonie met en place une politique et des stratégies pour développer les filières telles que le cinéma et l’audiovisuel. Un accompagnement qui se fait à trois niveaux. Le premier va à l’endroit de l’Etat dans la définition et la politique de mise en œuvre d’une politique de développement de la filière, la création d’agences de financement et dans la formation des cadres des administrations publiques. A l’échelle du créateur, l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) accompagne la formation des acteurs, des techniciens et des diffuseurs pour une création de qualité. Elle accompagne également le financement de la créativité. La Francophonie accompagne également l’accès à la culture et au contenu culture, à travers les espaces de célébration, ainsi que les acteurs de la constitution de l’information et de sa diffusion que sont les journalistes et les espaces de réflexion. C’est ce qu’a annoncé l’organisation à travers une conférence de presse tenue le mercredi 27 février 2019 au MICA sise à la Place de la nation.

Les participants se sont imprégnés des réalisations de l’OIF dans la culture.

En effet, pour le FESPACO 2019, quatorze (14) films en compétition ont bénéficié de l’accompagnement de l’OIF et deux (02) films hors-séries pour un montant global d’environ 380 mille d’Euros. Un accompagnement direct est également accordé au FESPACO à hauteur de 120 mille Euros. Youma Fall, directrice de la langue française, de la culture et des diversités à l’OIF, pense que l’organisation s’est beaucoup investie du point de vue technique, financier, politique et stratégique de la 26ème édition de ce festival. « Au niveau politique, nous avons fait une présence de plus haut niveau, nous sommes parrains de tous les palmarès de poulains de Yennenga et comme nous sommes impliqués dans la constitution de la pensée, dans les réflexions, nous avons aussi été, cette année, parrains du colloque du cinquantenaire » a-t-elle soutenu.

Roland Kaboré

rolandkabore89@yahoo.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *