50 ans du FESPACO: La LONAB injecte 100 millions F CFA

Le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) et la Loterie Nationale du Burkina (LONAB) ont signé une convention de partenariat dans le cadre de la célébration du cinquantenaire de la biennale du cinéma africain. A cet effet, la loterie nationale débourse cent millions (100 000 000) pour accompagner l’organisation du jubilé d’or. C’était le jeudi 14 février 2019 dans l’enceinte du FESPACO.

Dans le cadre de la célébration du cinquantenaire du Fespaco, la Lonab a apporté sa contribution qui s’élève à 100 000 000 franc CFA. En contrepartie, le Fespaco sera une tribune d’expression et de visibilité pour la Nationale des jeux du hasard. C’est l’accord signé par le Président du conseil d’administration de la Lonab, Robert Tondé, et celui du Fespaco, Soulémane Ouédraogo, devant les membres des deux institutions. « L’accompagnement de la Lonab vient à point nommé. C’est une contribution inestimable à l’organisation même du cinquantenaire. Pour cette édition de la biennale du cinéma africain, il était de bon ton que les partenaires traditionnels se mobilisent et la Lonab est pratiquement le leader », a déclaré Soulémane Ouédraogo, président du Conseil d’administration du Fespaco.
L’appui de la Lonab s’inscrit dans la dynamique d’accompagnement pour la mise en place du volet industriel du cinéma africain. « La Lonab dans sa mission normative soutient l’Etat notamment dans le secteur de la culture. Nous sommes en phase avec notre mission et notre plan stratégique qui met un point d’honneur à la promotion culturelle », a expliqué Robert Tondé, président du Conseil d’administration de la Nationale des jeux du hasard.
A l’instar des autres éditions du Fespaco, la Lonab décernera également un prix dénommé « Prix de la chance » au réalisateur du meilleur film court métrage. Lors de la dernière édition du festival (tenue du 25 février au 04 mars 2017), le Prix de la chance avait été décerné au film « A place for myself » de la réalisatrice rwandaise, Marie Clémentine Dusembejambo. Elle avait reçu deux millions (2 000 000) de F CFA et un trophée. Pour l’édition 2019, ce prix a été porté à 5 millions de FCFA.
Faridah Dicko

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *