3e édition du FAFEL: Plus d’une centaine de femmes attendues

Le comité d’organisation du Forum Africain pour les Femmes Leaders (FAFEL) a organisé une conférence de presse le lundi 25 mars 2019 au siège d’Armonik Vizion, à Ouagadougou. Pour cette activité, il s’est agi de présenter les grandes lignes de la troisième édition du forum qui se tient du 29 au 31 mars 2019 au siège du SIAO.

La troisième édition du Forum National des Femmes Leaders (FAFEL) se tiendra du 29 au 31 mars 2019 au siège du SIAO. C’est ce qu’a annoncé le comité d’organisation à travers une déclaration liminaire lue par Jean Cyrille Bado, promoteur de l’événement.

: Le présidium lors de la conférence de presse

Ce qui ressort exclusivement de cette déclaration, c’est que le FAFEL est né à la suite du « Weekend Spécial des mères » dont le but est d’honorer et de célébrer les mamans. Ce forum vise à créer un écosystème favorable à l’émergence voire l’autonomisation socio-économique de la femme africaine forte, courageuse et battante peu importe son statut afin d’en faire de véritables leaders.

Pour ce faire, les activités du forum s’articulent autour de quatre (04) plateformes essentielles que sont : Le renforcement de la capacité de penser et d’agir des femmes ; la promotion commerciale et culturelle ; la veille socio-sanitaire et environnementale et les Awards du leadership féminin.

Les journalistes ont reçu les informations relatives à l’organisation de cette 3ème édition du FAFEL

Ce projet ambitieux est une initiative d’Armonik Vizion Sarl, dirigée par Jean Cyrille Bado ; à travers son département évènementiel Avi Events. Célébrée sous le thème : « Leadership féminin et commerce transfrontalier : Alternative digitale », cette édition réunira plus d’une centaine de femmes leaders venant de plusieurs pays d’Afrique que sont le Gabon, le Togo, le Niger, l’Ethiopie, le Mali, le Benin, la Guinée, le Sénégal, le Tchad et la Côte d’Ivoire (pays invité d’honneur).

Répondant aux questions des hommes de médias, le comité d’organisation a fait un bilan moral positif et satisfaisant des éditions précédentes. Des acquis importants ont été engrangés et des témoignages de femmes formées viennent de partout.

L’innovation majeure pour cette édition consiste à ouvrir la compétition à l’international. Donc les femmes venant de toute la sous-région peuvent être récompensées. Le comité d’organisation, du reste, a rassuré les différents acteurs quant à la tenue de l’activité à la  date prévue.

Roland Kaboré

rolandkabore89@yahoo.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *