Sortie de promotion:Six cardiologues au service de la Nation!

La 2e promotion de médecins cardiologues a procédé à sa sortie officielle le mardi 22 décembre 2015 à l’amphithéâtre B de l’Université de Ouagadougou. La cérémonie a été placée sous le copatronage du ministère des Enseignements secondaire et supérieur et celui de la Santé et le parrainage du Professeur Robert Soudré.

« L’émotion est grande et l’honneur est immense pour moi de prendre la parole devant cette auguste assemblée au nom de la deuxième promotion des médecins cardiologues formés par l’Université de Ouagadougou. Je saisis l’occasion pour dire merci aux hommes et femmes qui se sont donnés corps et âmes pour notre formation », a déclaré le délégué de la promotion, Docteur Clément Yaméogo
Deux femmes et quatre hommes sont les médecins de cette promotion. Face aux intempéries, aux vicissitudes de la vie, ils ont toujours avancé, d’où le nom de baptême « Détermination ». Après quatre ans de formations tant théoriques que pratiques, ils sont désormais aptes à servir la Nation. Conscients de la lourde tâche qui les attend sur le terrain, les lauréats se doivent de relever le défi. « Sans être sur le terrain, nous voyons déjà les difficultés liées à l’exercice des médecins cardiologues. Conscients également des prévalences sur les maladies cardiovasculaires, nous nous attendons à une tâche laborieuse. Nous devons nous y mettre », a poursuivi le porte-parole des élus du jour. Comme tout parrain qui voudrait voir ses filleuls faire mieux que lui, Professeur Robert Soudré a exhorté les siens à « être humbles, studieux, à cultiver dans leurs actions de tous les jours l’excellence tout en restant en relations avec leurs maîtres ». Pour lui, « il ne suffit pas de former des cardiologues sans leur procurer les moyens d’exercer leur fonction ;il faut leur permettre d’exercer leur fonctions en les dotant d’équipements nécessaires, d’infrastructures » .A son instar, Professeur Lucie Nebié, directrice de l’Unité de formation et recherches en sciences de la Santé, a appelé ses étudiants à être dans leur fonction « des médecins cardiologues serviables, disponibles, empathiques, rigoureux et intègres ».
Pour le coordinateur du Diplôme d’Etudes Spécialisées (D.E.S), Professeur Patrice Zabsonré, sa structure est confrontée à de nombreuses difficultés. « Malgré vos multiples efforts, la coordination reste confrontée à de nombreuses difficultés telles que le nombre limité des sites de stage, l’insuffisance d’infrastructures et d’équipements, etc. ». Difficultés qui, selon le ministre de la Santé, Amédée Prosper Djiguimdé, « sont déjà prises en compte » puisque « le gouvernement est en train de travailler avec les partenaires techniques à résoudre de façon progressive les entraves afin de donner un bon état de santé à la population ».Il a par ailleurs laisser entendre que la sortie de ces médecins vient à point nommé, parce que « les pathologies du cœur et des vaisseaux sont responsables d’une morbidité et d’une mortalité de nos jours importantes et que la demande est grande au niveau du système de santé. De nos jours, les ressources humaines en santé constituent un des piliers importants qui doivent être renforcés ». Il a enfin salué tous les encadreurs qui ont concouru à la formation de ces médecins.
La remise d’attestions aux lauréats, ponctué par des prestations de la troupe Naaba Yadéga et des offrandes, a marqué la fin de ladite cérémonie.
Guigma Sougrinoma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *