Semaine du film scientifique:Dérèglement climatique!

Loin du tintamarre pour la préparation de la Conférence sur le climat (COP21) devant se tenir à Paris, s’est tenue à Ouagadougou la 6e édition de la Semaine du film scientifique du 16 au 18 novembre 2015 qui a consacré cette année une réflexion sur la problématique du changement climatique.

Projections de 8 films sur les questions de l’énergie et du dérèglement climatique, explications suivi de débat ont, entre autres, meublé la semaine du film scientifique. Organisée par le Goethe Institut de Ouagadougou, en collaboration avec l’Institut de recherche pour le développement (IRD), l’université de Ouagadougou et le Science film festival de Thaïlande, la présente édition a regroupé chaque soir, durant les 72 heures qu’ont duré l’activité, amoureux du cinéma et spécialistes des questions environnementales. Au menu, à l’Amphi C de l’université de Ouagadougou et au Goethe Institut, des films documentaires traitant des thématiques liées aux questions de développement notamment les sciences, la technologie, la culture, les sociétés, etc.
Comment adapter l’architecture aux nouveaux défis climatiques ? Comment préserver l’équilibre entre l’homme et la nature dans un contexte du changement climatique ? Ce sont autant de questions qui ont été posées au public venu comprendre «L’internet, polluant et énergivore ; L’étude des ouragans ; La fonte des glaciers ; La perturbation de la biodiversité ; Les bâtiments de demain ; … » La semaine du cinéma scientifique a exposé ces différentes questions autour de la problématique du changement climatique ? Pour les organisateurs, elle est là, une occasion qui ouvre un regard vers les pistes de solutions futures pour faire face aux défis qui nous entourent.
Les échanges entre les participants ont surtout porté sur la nécessité de discuter sur la question de l’environnement loin des sphères politiques. Pour certains, cette problématique est même d’ordre philosophique car, désormais, «Comment parler de la question de la consommation de l’énergie sans en consommer ?»
Jérôme William Bationo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *