Le T-shirt qui fait la promotion du cannabis

Depuis une année à peu près, il est apparu sur les marchés du Burkina Faso un tee-shirt très apprécié des jeunes. Qu’il soit en couleurs ou en noir-et-blanc, il montre l’image d’une feuille. Le problème est qu’il s’agit de la feuille de cannabis, encore connu sous le nom de chanvre indien, qui a aussi, bien entendu, d’autres noms selon les lieux et les époques. On peut ainsi parler de « ganja », terme popularisé par le rastafarisme ou de « l’herbe » tout simplement. Dans tous les cas, le cannabis est considéré comme une drogue dont le principe actif, le Tétrahydrocannabinol (ou THC) est un psychotrope. Son usage a un effet euphorisant et il induit une addiction qui peut conduire à la désocialisation des consommateurs. De ce fait, la culture, la détention, la commercialisation et la consommation du cannabis sont interdites au Burkina Faso.
Mais, ceux qui arborent fièrement ce tee-shirt le savent-il ? Et qu’en est-il de ceux qui le vendent ? De ceux qui autorisent son importation ? Devons-nous croire à une tolérance annoncée au moment où, en Europe, des groupes de pression se constituent pour la légalisation du cannabis ?
Sid-Lamine SALOUKA

The t-shirt that promotes Cannabis

For a year, a new tee shirt, appreciated by young peoples, appeared in Burkina Faso’s market. Colored or black and white, it shows a leaf. But this is a cannabis leaf, also known as Marijuana, or obviously other names whether times or places. So we can speak here about “Ganja”, in the Rasta culture style, or simply “weed”. In any case cannabis is considered as a drug, the active substance and the main psychoactive part is the tetrahydrocannabinol (THC). Its use has an alteration of conscious perception effect and the addiction can lead to lost social habits. That’s why, the culture, the holding, the sale and the consumption of cannabis is forbidden in Burkina Faso.

But those who wears this shirt, do they know ? And what about those who sale it ? Those who import it ? Do we have to believe in a tolerance while in Europe the legalization point is discussed ?

Sid-Lamine SALOUKA

Traduction : Simon Vermot Desroches (Stagiaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *