Lancement du FESPACO 2017 en Côte d’Ivoire: 20 films retenus en compétition officielle long métrage fiction !

fespaco-2-bonLa cérémonie de lancement officiel de la 25e édition du FESPACO s’est tenue le jeudi 05 décembre 2017 au palais de la Culture de Treichville dans le sud du district d’Abidjan, capitale économique de la Cote d’Ivoire.

L’un des points culminants de cet événement féerique, riche en couleurs et en émotions a été le dévoilement de la liste des fictions et des longs métrages de la compétition officielle du Festival panafricain du cinéma de Ouagadougou (FESPACO) qui se déroulera du 25 février au 04 mars 2017.
Attendue avec beaucoup de fébrilité et d’impatience par les acteurs de la grande chaîne de production cinématographique, et bien plus par les officiels de la Côte d’ivoire et du Burkina Faso qui ont accordé une très grande importance, l’annonce de la liste des films appelés à compétir pour l’Etalon du Yennenga, a tenu en haleine le public de la salle Kodjo Ebouclé du palais de la Culture.
Et c’est le délégué général du Festival, Ardiouma Soma qui a eu la lourde tâche de dévoiler la liste des films cooptés par le comité de sélection.
Ainsi donc sur 950 films enregistrés, 20 provenant de 15 pays, ont été retenus dans la catégorie long métrage et fiction. Ce qui dénote de la rigueur avec laquelle la sélection a été faite, selon les dires du délégué général.
Si l’Afrique de l’ouest se taille la part du lion dans cette sélection avec notamment 10 films représentés, dont trois productions venant du pays des hommes intègres, le Maghreb déjà vainqueur à plusieurs reprises de l’Etalon du Yennenga, arrive avec 5 fictions.
Parmi les réalisateurs dont les films ont été retenus pour la 25e édition du FESPACO, deux ont déjà goûté aux délices de la joie du vainqueur. Ce sont notamment le Sénégalais Alain Formose Gomis, vainqueur en 2013 avec son film ‘’TEY’’ et le Ghanéen Kwah Paintsil Ansah Etalon du Yennega en 1989 grâce à ‘’HERITAGE AFRICA’’.
En attendant de connaitre au soir du 04 mars 2017, le long métrage ou la fiction qui remporterait les faveurs du jury présidé par le Marocain, NOUR-Eddine Saïl. Les réalisateurs dont les productions ont été retenues pour la compétition officielle mesurent déjà la portée de l’espoir placé en eux pour l’obtention du ‘’graal’’; comme c’est le cas d’Apolline Traoré, dont le film « Frontières » est une coproduction ivoiro-burkinabé, gage de l’amitié et des liens séculaires entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso.
Ce qui explique sans nul doute le choix d’Abidjan pour le lancement de la cérémonie officielle de la 25e édition du FESPACO. Surtout que le pays d’Houphouët-Boigny est l’invité d’honneur de cette fête panafricaine du cinéma.
Frédéric Bi Gore /Correspondant à Abidjan

La liste des longs métrages en compétition
1. A mile on my shoes de Said Khallah (Maroc)
2. Aisha de Claude Omar (Tanzanie)
3. A la recherche du pouvoir perdu de Mohammed Ahed Bensouda (Maroc)
4. Félicité d’Alain Formose Gomis (Sénégal)
5. Fre de Kinfe Banbu d’Ethiopie
6. Frontières d’Apolline Woye Traoré (Burkina Faso)
7. Innocent malgré tout de Kouamé Jean de Dieu Konan/Kouamé Mathurin Samuel Codjovi (Côte d’Ivoire)
8. L’interprète d’Olivier Meliche Koné (Côte d’Ivoire)
9. L’orage africain un continent sous influence de Sylvestre Amoussou (Bénin)
10. La forêt du Niolo d’Adama Roamba (Burkina Faso)
11. Le gang des Antillais de Jean Claude Barny (Gouadeloupe)
12. Les puits de Lofti Bouchouchi (Algérie)
13. Les tourments de Sidali Fettar (Algérie)
14. Life point de Brice Achille (Cameroun)
15. Lilia, une fille tunisienne de Mohamed Zran (Tunisie)
16. Praising the lord plus one de Kwaw Paintsil Ansah (Ghana)
17. The lucky specials de Rea Rangaka (Afrique du Sud)
18. Thom de Tahirou Tasséré Ouédraogo (Burkina Faso)
19. Wulu de Daouda Coulibaly (Mali)
20. Zin’naariya ! de Rahmatou Kéita (Niger)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *